Le jardin de DB

Vous êtes ici : Accueil du site > > Musique > L’excellence à Andrézieux-Bouthéon

Menu de navigation

Masquer la bannière
Afficher la bannière
 
 

Aux utilisateurs d'Internet Explorer 6,
Votre navigateur ne vous permet pas de bénéficier pleinement des fonctionnalités proposées par ce site. Si vous en avez la possibilité, je vous invite à télécharger gratuitement la dernière version d'Internet Explorer, ou mieux, Mozilla Firefox.

Publié le mercredi 15 décembre 1999 dans la rubrique :

Musique

Crue d’automne

L’excellence à Andrézieux-Bouthéon

Ensemble orchestral contemporain : l’audace à la sauce ligérienne

Le département de la Loire héberge une formation musicale qui fait bien des jaloux : l’Ensemble orchestral contemporain. Faisant fi des idées préconçues contre lesquelles il doit pourtant se battre chaque jour, son directeur artistique, Daniel Kawka, ose présenter des œuvres audacieuses, et le public est au rendez-vous.

JPEG - 39.9 ko
Un personnage atypique dans la Loire, qui a su s’imposer grâce à son sens de la pédagogie : le chef d’orchestre Daniel Kawka (photo © Grame).

L’Ensemble orchestral contemporain revient auréolé du succès rencontré au festival des 38e Rugissants. Avec la création de Crue d’automne, l’orchestre ligérien a confirmé son rang de grande formation contemporaine. Et a offert cette œuvre, le 14 décembre, au public de sa ville de résidence : Andrézieux-Bouthéon.

Complet depuis belle lurette, le théâtre du Parc, pour la représentation du spectacle musical Crue d’automne, sur une musique de Xu Yi. C’est donc à guichet fermé que Daniel Kawka a dirigé cette pièce, commande d’État, dont la création, à l’Hexagone de Meylan, dans le cadre des 38e Rugissants, fit un triomphe le 26 novembre.

Nous parlerons de l’œuvre elle-même dans le prochain numéro de Culture Loire. Aujourd’hui, nous nous contenterons d’évoquer la genèse d’une pièce audacieuse. Histoire de prendre la mesure du rayonnement, sur le plan national, du seul orchestre contemporain en France capable de soutenir la comparaison avec l’Ensemble intercontemporain de Pierre Boulez.

L’élite créative

Crue d’automne, poème scénique pour six musiciens et une comédienne, dispositif électroacoustique et images vidéo, est né du travail conjoint de grands noms de la création artistique. La jeune musicienne Xu Yi, Prix de Rome, allie dans sa composition les cultures chinoise et européenne. Sur sa musique, la comédienne Karin Romer déclame un poème de Jacques Guimet, Les Jardins intérieurs, imprégné de la philosophie taoiste. Voici pour l’oreille. Pour l’œil, il y a les images du vidéographe Robert Cahen, auteur de nombreux courts-métrages qui lui ont valu de prestigieuses récompenses internationales. Quant à Manthos Santorineos, il a réalisé la mise en espace de l’image vidéographique... Rien que du beau monde, l’élite créative qui explore, sans relâche, les confins de l’expérimentation artistique.

Toute cette brochette de grands créateurs pourrait faire redouter un spectacle élitiste, réservé à une poignée d’initiés, ou quelques guindés qui font semblant de comprendre... N’est-ce pas l’image que traîne dans son sillage la musique contemporaine ? Mais c’est sans compter avec Daniel Kawka, et les musiciens de l’Ensemble orchestral contemporain, qui poursuivent le même but : apporter au public les clés qui lui permettent d’entrer dans l’univers de la musique du XXe siècle. Quelques repères, des pistes qui suffisent à vaincre l’appréhension des spectateurs. Et ça marche.

En résidence à Andrézieux-Bouthéon, cet orchestre a, depuis longtemps, conquis le public de la Loire... et d’ailleurs. Associé à Grame (groupement de compositeurs et centre de recherche musicale, installé à Lyon), il porte au plus haut niveau l’image culturelle du département. Son travail avec Xu Yi en est la démonstration la plus récente. Ce n’est probablement pas la dernière.

Post-scriptum

Visiter les sites internet :

Lire aussi : Poésie ancestrale et musique d’avant-garde

Recommander : 
 

À vous d'écrire

 

Dans la même rubrique

Au hasard

Des articles...
Une photo...

Cliquez sur cette image pour accéder à l'article dans lequel elle est publiée.

Image extraite de l'article "La maison du général - 31-2"