Le jardin de DB

Vous êtes ici : Accueil du site > > Mon press-book > Célébration

Menu de navigation

Masquer la bannière
Afficher la bannière
 
 

Aux utilisateurs d'Internet Explorer 6,
Votre navigateur ne vous permet pas de bénéficier pleinement des fonctionnalités proposées par ce site. Si vous en avez la possibilité, je vous invite à télécharger gratuitement la dernière version d'Internet Explorer, ou mieux, Mozilla Firefox.

Publié le mercredi 15 décembre 1999 dans la rubrique :

Mon press-book

Célébration

Alors que tout le monde ne pensait qu’au passage à l’an 2000, nous, à Culture Loire, on voulait croire qu’on allait durer. Que l’année qui s’annonçait nous serait favorable. Qu’on changerait de siècle avec un tel panache que rien ne pourrait nous arriver. On y croyait encore.

Dans pas longtemps, vous êtes sûrement au courant, c’est l’an 2000. Mais il va se passer autre chose, de bien plus important. Il y a eu des signes avant-coureurs : la neige pile en plein dans le festival Massenet. Si c’est pas un prémice, c’est au moins un avertissement à prendre très au sérieux.

Dans pas longtemps, il va se produire un phénomène qui, à la rédaction, nous tient en haleine. Alors pour bien nous préparer, et vous éviter un choc trop brutal, on a pris des décisions. On s’est débrouillés pour que vous ne risquiez pas de vous ennuyer avant l’heure fatidique. On a doublé le nombre de pages des Rendez-vous (détachez, coupez et pliez), et on vous offre des places gratuites pour aller voir Philippe Marchal au Poche.

On a enfin mis le répondeur en marche, pour que vous puissiez nous joindre quoi qu’il arrive.

A l’approche du Grand Moment, on retient notre souffle. Dans nos bureaux, on s’affaire. Parce que l’heure est grave.

Dans pas longtemps, dans deux semaines, déjà, nous vivrons tous un instant unique. Vous, lecteurs, et nous, écriveurs. On frémit en y pensant.

Sans se douter de rien, tout le monde préparera la fête, quelques-uns prédiront la fin du monde. Et nous, avec vous, ensemble, assisterons au phénomène : la parution du dernier Culture Loire du siècle. Avouez que ça fiche un coup.

On ne pouvait pas garder ça pour nous. Fallait qu’on le dise, et qu’on partage notre émotion. Après, il sera trop tard. On sortira le n°6, on sera dans une autre époque, avec mille ans à remplir. C’est le délai qu’on se donne, à la rédaction, pour que la terre soit pleine d’artistes et que tout le monde ait l’esprit assez libre et heureux pour aller les applaudir. Pour que chaque terrien soit reconnu officiellement comme créateur unique et irremplaçable. Ça doit pouvoir se faire. Il suffit de fermer les usines à bombes et d’en faire des salles de spectacle. C’est pas bien compliqué. Il faudrait aussi remplacer les prisons par des salles de répétitions. Facile, en mettant un pinceau, une flûte ou un stylo dans chaque main qui tient un couteau. Mille ans, c’est tout ce qu’il nous faut pour y arriver. Pour préparer le réveillon de l’an 3000, qu’on fera chez notre voisin d’en face, aux Restos du cœur qui ne serviront plus à rien depuis déjà un bail.

Dans pas longtemps, vous êtes sûrement au courant, on continuera comme avant. On essaiera de faire tout ce qu’on peut pour servir à quelque chose. On a mille ans pour montrer de quoi on est capable, faut se presser.

Recommander : 
 

À vous d'écrire

 

Sur le même thème

Dans la même rubrique

Au hasard

Des articles...
Une photo...

Cliquez sur cette image pour accéder à l'article dans lequel elle est publiée.

Image extraite de l'article "Il vend son enfant nu sur un blog sexuel"