Les 5 Meilleurs livres sur la révolution française en 2021

Les causes de la révolution française sont multiples. Les philosophes des Lumières parlent même de conspiration orchestrée. De toutes les théories, celle de Karl Marx est la plus probante. Pour faire court, la révolution française se résume à une lutte de pouvoir détenue par la noblesse féodale et la bourgeoisie. Cette dernière a fini par se rallier aux paysans.

Pour comprendre toute l’histoire, rien ne vaut un livre sur la révolution française. Broché, relié ou livre de poche, il en existe de toutes les sortes. Les éditeurs sont divers et variés. Chaque ouvrage est destiné à un public bien distinct. Avant de vous expliquer les causes de la révolution française, nous allons vous présenter les 5 meilleurs livres du marché. 

Tableau comparatif des 5 meilleurs livres sur la révolution française

Notre choix
Révolution française (1)
La révolution française
Le livre noir de la Révolution Française
Révolution française (1)
La révolution française
Le livre noir de la Révolution Française
Auteur
Max GALLO
Stéphanie Ledu
Pierre Chaunu Jean Tulard Emmanuel Leroy-Ladurie Jean Sévillia Jean-Christian Petitfils Collectif
Éditeur
Pocket (4 février 2010)
Editions Milan (25 mai 2016)
CERF (21 janvier 2008)
Catégorie
Livre de poche
Relié
Broché
Langue
Français
Français
Français
Nombre de page
480
32
900
Poids
249 g
200 g
1.08 kg
Dimensions
11 x 2.3 x 17.8 cm
19.5 x 1 x 19.5 cm
14.6 x 5.2 x 23.6 cm
Age de lecture
-
6 années et plus
-
Notre choix
Révolution française (1)
Révolution française (1)
Auteur
Max GALLO
Éditeur
Pocket (4 février 2010)
Catégorie
Livre de poche
Langue
Français
Nombre de page
480
Poids
249 g
Dimensions
11 x 2.3 x 17.8 cm
Age de lecture
-
La révolution française
La révolution française
Auteur
Stéphanie Ledu
Éditeur
Editions Milan (25 mai 2016)
Catégorie
Relié
Langue
Français
Nombre de page
32
Poids
200 g
Dimensions
19.5 x 1 x 19.5 cm
Age de lecture
6 années et plus
Le livre noir de la Révolution Française
Le livre noir de la Révolution Française
Auteur
Pierre Chaunu Jean Tulard Emmanuel Leroy-Ladurie Jean Sévillia Jean-Christian Petitfils Collectif
Éditeur
CERF (21 janvier 2008)
Catégorie
Broché
Langue
Français
Nombre de page
900
Poids
1.08 kg
Dimensions
14.6 x 5.2 x 23.6 cm
Age de lecture
-

Le Peuple et le Roi : un livre pour les débutants

Les plus

  • Facile à comprendre
  • Tous les grands évènements ont été rappelés
  • Un tome 1 et 2

Le moins

  • Max Gallo n’a pas parlé des assignats

Le Peuple et le Roi est un livre de poche de 480 pages. Il a été édité par Pocket le 4 février 2010. Docteur en lettres et enseignant, Max Gallo a su marquer les esprits grâce à son style d’écriture. De 1940 à 2010, l’auteur connaît toutes les époques. Sachez également qu’il a écrit la biographie sur César, Napoléon, Victor Hugo, Louis XIV, Jésus, Richelieu, François Ier, de Gaulle, Machiavel et Savonarole,  Henri IV Charlemagne. C’est le 31 mai 2007 que Max Gallo a fait partie de l’Académie française en tant que philosophe Jean-François Revel.

Chaque phrase a été construite de manière à inciter le lecteur à poursuivre la lecture. Alain Decaux, membre de l’Académie française a même précisé que le récit a été bien écrit comme si on vivait l’histoire. Avec un poids de 249 g et ses dimensions de 11 x 2.3 x 17.8 cm, le livre rentre parfaitement dans une poche


Mes P’tits Docs : un livre destiné aux enfants âgés de 6 ans et plus

Les plus

  • Facile à comprendre
  • De belles illustrations
  •  Présente des mots en gras et surlignés
  •  Solide

Le moins

  • 32 pages

Mes P’tits Docs a écrit pour expliquer la révolution française à nos enfants. Ce livre est destiné aux plus de 6 ans. Il relate parfaitement les événements qui se sont passés durant cette période. Ceci commence par la convocation des États généraux jusqu’à la mort de Robespierre.  

Mes P’tits Docs appartient aux éditions Milan (25 mai 2016). Comme auteur, ce livre  est l’œuvre de Stéphanie Ledu. Elle a écrit des livres documentaires. Comme pour Mes P’tits Docs, ses écritures sont parues aux éditions Milan. Notez que ce livre fait partie de la même collection que « Le Grand Livre de la famille », « Mes docs à coller », « L’Atlas des inégalités », « Mon encyclo des enfants du monde ».

Mes P’tits Docs comprend 32 pages. Facile à comprendre, il est entièrement en français. Rappelons que cette œuvre est reliée. Sa taille très compacte de 19.5 x 1 x 19.5 cm simplifie grandement la lecture. Il aidera votre enfant à passer le temps surtout pendant les voyages.


Le livre noir de la Révolution Française : un livre à plus de 900 pages

Les plus

  • Relate les faits
  • Le livre noir de la Révolution Française est le fruit d’une quarantaine de collaborateurs

Le moins

  • Ne plaira pas aux négationnistes
  • N’apporte rien de nouveau

Le livre noir de la Révolution Française a été édité par CERF le 21 janvier 2008. L’ouvrage est écrit en français. Notez qu’il comprend plus de 900 pages. Rappelons que l’on est en présence d’un livre broché. En tout, cet ouvrage compte 6 auteurs, à savoir Pierre Chaunu, Jean Tulard, Emmanuel Leroy-Ladurie, Jean Sévillia, Jean-Christian Petitfils, Collectif. L’ISBN-10 de ce livre est le 2204081604. Quant à son ISBN-13, c’est le 978-2204081603.

La révolution française est considérée comme l’une des périodes les plus sanglantes de l’histoire. Cet événement marque le début d’une succession de révolutions notamment en Europe. Elle ne s’arrête que vers le milieu du XXe siècle.  Pour la France, cette révolution est mythique. Le livre noir de la Révolution Française plaira à ceux qui pensent que la domination résulte de la violence.

Bien que la révolution française soit mythique, elle ne s’écrit pas de la même manière qu’une mythologie. Le livre noir de la Révolution Française a fait l’objet de critique positive que négative. 


La révolution française : une histoire recherchée

Les plus

  • Pas de complotisme
  • Une histoire chronologique
  • Agréable à lire

Le moins

  • Une petite biographie
  • Les notes de bas de pages sont moindres

Pour un livre paru le 6 février 2014, cet ouvrage relate parfaitement les grands évènements de la révolution française. L’auteur avait pour ambition de susciter la relecture. De plus, ce livre est le fruit de dix ans de recherches. En le lisant, on se rend compte que la révolution française a impacté le monde. Ceci explique la naissance d’une pensée dite individualiste, matérialiste, contractualiste, rationaliste, laïciste des Lumières.

Pour comprendre la politique moderne, il est indispensable de connaître la révolution française du bout des doigts. Ecrit entièrement en français, cet ouvrage reste très facile à comprendre. Les phrases y sont claires et explicites. Dès le départ, on sent que le livre a été rédigé pour le grand public. D’un autre côté, il a reçu un PRIX RENAISSANCE 2015 remis par le prince Sixte-Henri de Bourbon de Parme Philippe Pichot-Bravard.

 Cette œuvre a pour éditeur Via Romana. Son SBN-13 porte le numéro 979-1090029590.  Fidèle à l’histoire, l’ouvrage  conserve l’ordre et l’histoire constitutionnelle des Parlements de l’Ancienne France


La Révolution française – Questions/Réponses : un livre destiné aux 10 à 12 ans

Les plus

  • Un livre très complet
  • De belles illustrations
  • Répond à toutes les questions que peuvent se poser les enfants

Le moins

  • 32 pages

Edité par Nathan, ce livre a été publié le 3 juillet 2014. L’écriture est réalisée par Gérard Dhôtel.  Les illustrations sont les œuvres de Sébastien Telleschi et Nancy Pena. Pour initier vos enfants à la révolution française, il sera difficile de trouver mieux. L’organisation du royaume de France de 1789, les causes de la révolution, la prise de la Bastille, le passage d’un régime monarchique à la république ainsi que les conséquences de la révolution française. Tout est expliqué dans ce livre.

 Notez que l’ouvrage présente plus de 32 pages. Pour un livre destiné aux enfants de 10 à 12 ans, c’est largement suffisant. Ses dimensions de 22.6 x 0.9 x 29.9 cm et son poids plume de 420 g expliquent la mention reliée. Pour information, « La Révolution française – Questions/Réponses a comme ISBN-10 le 2092553488. Son ISBN-13 porte le numéro 978-2092553480. Notez qu’il s’agit d’une édition imprimée.


Foires aux questions

Quelles sont les causes de la révolution française ?

La révolution française a été causée par différents évènements, à savoir :

  • La crise de la monarchie
  •  La crise financière
  • L’opposition des parlements
  •  L’organisation de la société
  • La crise des élites
  • La crise sociale
  • La crise politique
  •  La convocation des Etats généraux

La crise de la monarchie

La monarchie absolue a été réfutée par les philosophes des Lumières. Tous soulèvent un règne autoritaire du roi Louis XIV. Durant cette période, l’Angleterre était pris comme une référence. Les philosophes n’hésitaient pas à proclamer que le pouvoir appartenait au peuple. De plus, le régime de Louis XIV a été victime d’une crise financière. En faisant partie de la guerre réclamant l’indépendance des Etats-Unis, la France s’est endettée. Pour sortir de cette crise, une réforme du système d’impôt était de mise. Pourtant, tout le monde n’était pas du même avis.

Rappelons que le pouvoir et les parlements n’étaient pas toujours en accord, pour ne pas dire en totale opposition. Prenons l’exemple du parlement de Paris. Ce dernier est constitué de nobles. Comme rôle, ils sont responsables des procès verbaux. Cela dit, les nobles s’opposent souvent aux décisions du roi. On raconte même qu’ils refusent d’enregistrer ces propos. C’est en 1770 que le parlement de Paris se met en grève. Pour répondre à une telle manifestation, Maupeou a de suite mis fin au parlement. C’est seulement sous le règne de Louis XVI que ce dernier fut reconstitué. Manquant d’autorité, le roi ne réussit pas à gérer son parlement.         

Les tensions sociales

C’est au 18ème siècle qu’apparaît le tiers état, la noblesse et le clergé. Il s’agit des trois ordres qui divisent la société française. La noblesse et le clergé représentent 2 % de la population. La richesse, les privilèges honorifiques, fiscaux et judiciaires sont à leur contrôle. Voilà pourquoi ils peuvent échapper aux impôts. Les philosophes des Lumières n’ont pas manqué de critiquer une telle situation. En effet, c’est à l’Etat de régler les charges financières.  

Au cas où vous l’auriez oublié, 85% de la population était des paysans. Vers la fin du 18 ème siècle, ils ont demandé un réajustement de la fiscalité et la suppression des droits féodaux. De plus, les conditions climatiques ne sont pas toujours favorables à la plantation. La majorité des récoltes sont détruites par la pluie. Concernant les bénéfices, elles sont moindres. Ceci s’explique par les impôts à payer au roi, seigneur et au clergé. Fatigués, les artisans et les agriculteurs se révoltent contre  les seigneurs.

Cette révolution est suivie de la crise des élites. Aux yeux des bourgeois et des nobles, la monarchie absolue n’a pas lieu d’être. Il serait mieux de se tourner vers un libéralisme aristocratique. Les philosophes des Lumières mériteraient de prendre davantage place dans la vie politique. D’un autre côté, les nobles refusent que les bourgeois accèdent aux emplois et au commandement de l’armée qui leurs ont été réservés. Telles sont l’origine de ces réformes. C’est delà que la révolution française a débuté.   

L’enchaînement d’une crise économique, sociale et politique

La première crise économique se manifeste par la chute du prix des produits agricoles et textiles. En 1787, les violentes pluies ont causé des inondations ce qui n’arrange en rien les choses. La sécheresse et la grêle de 1788 ont pratiquement bousillé toutes les récoltes. La saison hivernale de 1788 à 1789 était marquée par le froid. C’est en 1789 que l’on a enregistré la plus mauvaise récolte de céréale de l’histoire française. Durant cette période, le prix du pain a doublé. Par conséquent, les artisans n’arrivaient plus à écouler leurs produits.

Quant aux produits textiles, on a enregistré une baisse de la production. Certaines entreprises ont été contraintes de fermer leurs portes. Qui dit faillite dit augmentation du taux de chômage. L’insécurité règne partout en France.     

La crise économique et sociale a engendré une crise politique. Louis XVI était dépassé par les événements. Il a même affirmé qu’être roi l’importe peu. La reine Marie-Antoinette a été critiquée pour ses dépenses inutiles. Le pouvoir commence petit à petit à s’affaiblir. Elle n’a pas tenu le coup face aux mouvements menés par les noblesses auprès du parlement de Paris.  

La réforme de 1787 fut un échec. Une réforme initiée par le contrôleur général Calonne. Elle inclut la révision fiscale que les nobles ont refusée. Loménie de Brienne qui fut le ministre d’Etat de Louis XVI a élaboré une loi qui interdit le roi de collecter les impôts sans l’autorisation des Etats généraux. Le Parlement de Paris s’est opposé à ce projet de loi.   

Face à la révolte des parlementaires, Louis XVI a tenté de les exiler à Troyes. Il a tout de même fini par revenir sur sa décision. Ceci n’a pas empêché le parlement de Paris de contre-attaquer. Les nobles quant à eux jouent le rôle de défenseurs de la liberté. Les émeutes se sont multipliées surtout en province.  

Face à cette situation, Louis XVI a décidé d’appeler les Etats généraux. Ceci marque la fin de la monarchie absolue. C’est en 1789 que le peuple français est passé aux élections. La révolution française est née. Comme dit plus haut, elle s’est manifestée par une crise structurelle, économique et financière. Louis XVI n’a pas su maîtriser de tel événement d’où l’affaiblissement de la monarchie. 

Comment était la France avant la révolution?

La grande majorité des français vivaient dans la pauvreté. Il était très difficile d’y échapper. Les agriculteurs ainsi que les éleveurs étaient sous le contrôle de la noblesse. Comme l’affirme Jean Jaurès, les paysans sont liés à un assujettissement économique dit profond. Cette obligation fiscale a engendré de la pauvreté surtout à la campagne.     

Les pauvres resteront toujours pauvres. Un tiers de la population rurale était inculte. Une éventuelle réorganisation économique représenterait une menace pour le système éducatif. De plus, les artisans n’auraient aucun contrôle sur la production. La garde royale n’hésite même plus à harceler les paysans. Avec la famine, ils ont enfin pris les choses en main. Pour exprimer leurs mécontentements, ils refusaient de livrer de la farine au roi. Les agriculteurs préféraient manger leurs récoltes plutôt que les vendre. 

La vague d’immigration n’a fait qu’aggraver la situation. Deux tiers de la population urbaine était des immigrés. Les églises catholiques contrôlaient 8 % de la richesse. Le clergé et la noblesse représentent 1,6% de la population. Financièrement parlant, ils ne manquaient de rien. Ces positions se transmettent de génération en génération.  

Avant la révolution française, les artisans mobiles et propriétaires étaient au même rang que la noblesse. Le royaume a déjà fait face à une crise financière. Les fonctionnaires ne réussissaient pas à gérer la comptabilité. Avec la sécheresse, les tempêtes et les grêles de 1788, les dettes se sont accumulées. Le marché français était saturé de produits textiles anglais. Ceci s’explique par l’accord de libre-échange signé entre la France et l’Angleterre.  

Malgré cette situation, Louis XVI a tout de même demandé une augmentation du taux d’imposition. Toutes les classes sociales étaient concernées. Que cela soit en ville ou dans la campagne, les manifestations se sont multipliées. Louis-Sébastien Mercier n’a pas manqué de préciser l’insubordination des travailleurs urbains. Les apprentis voulaient leurs indépendances. Le manque de respect envers les supérieurs était flagrant. Des associations se sont créées. 

 

Comment choisir son livre sur la révolution française ?

 

Comment choisir le meilleur livre sur la révolution française ? Guide d’achat

Un livre sur la révolution française soit présenter les 3 points et relater les faits suivants :

  • Les faiblesses de l’Etat français du XVIIIe siècle
  •  Les crises militaires et diplomatiques
  • La chute de la Bastille

Les faiblesses de l’Etat français du XVIIIe siècle

Bien que la France fasse partie des 5 grandes puissances mondiales, la monarchie française présente plusieurs faiblesses structurelles. Au XVIIIe siècle, la noblesse a jouit de plusieurs exonérations fiscales. Les églises catholiques ne payaient pas d’impôts. Pourtant, 1/10 de la richesse était en leur possession. De ce fait, les paysans se devaient de supporter les charges fiscales. Pratiquement la moitié de ces revenus étaient versés aux impôts. Durant cette période, la charge fiscale était de l’ordre de 56 %.      

Au XVIIIe siècle, les réformes fiscales se sont multipliées. Les riches avaient le pouvoir de siéger aux parlements. La croissance de l’économie était bloquée par les barrières douanières ainsi que les péages. Par rapport à l’Angleterre, le développement des entreprises a pris énormément de retard. L’introduction des nouvelles techniques agricoles n’ont rien changé. Entre 1771 et 1780, on a enregistré une baisse des récoltes. Le prix des produits de première nécessité ont augmenté.  

Notez aussi que les codes juridiques diffèrent d’une région à une autre. Ceci s’explique l’organisation de la monarchie basée sur la conquête et l’héritage. Prenons le cas de la Bretagne. Dans cette région, la taxe sur le sel et la gabelle n’existait pas. La croissance de la population a engendré un problème de gestion des terres. Certains paysans jouissent d’un vaste terrain tandis que d’autres se contentent d’une petite surface. Pour vous donner un ordre d’idée, la moitié de la population urbaine n’avait pas de terrain à cultiver

Vu la diminution de la production agricole, on a enregistré une baisse du pouvoir d’achat des paysans. Le nombre de salariés ne cessait pas de baisser. A Troyes, 10 000 ouvriers étaient au chômage. Ce chiffre a été enregistré en 1788. L’augmentation des loyers fonciers a permis aux aristocrates d’investir dans l’achat de terrains. Pour couvrir ses dépenses, la France était dans l’obligation d’emprunter de l’argent

Les défaites militaires et diplomatiques

Pour la France, la seconde moitié du XVIIIe siècle était marquée par les multiples défaire militaires et diplomatiques. Tout a commencé pendant la révolution diplomatique de 1756 où la France s’est alliée avec l’Autriche. De 1756 à 1763, le pays a soutenu la Grande Bretagne et Prusse durant la guerre de sept ans. Malgré sa position, les Britanniques ont réussi à conquérir la Nouvelle-France. En 1757, l’armée française a perdu la bataille de Rossbach.

Malgré sa position, les Britanniques ont réussi à conquérir la Nouvelle-France. En 1757, l’armée française a perdu la bataille de Rossbach. Voilà pourquoi Napoléon a affirmé que la révolution française a débuté en 1757. En participant à la guerre de sept ans, l’Etat français s’est endetté. En 1789, cette dette s’évalue entre 8 et 12 milliards de livres en 1789.

La prise de la Bastille

Louis XVI a ordonné à l’armée de contrôler Versailles et Paris. Il a aussi retiré Necker au poste de ministre des finances. Ces évènements ont troublés les parisiens. En colère, la foule s’est rassemblée au Palais royal. Les postes de garde étaient saccagés et les entrepôts dépouillés. Les gardes ont prêté main forte aux parisiens. Les armes et le stock de munitions étaient leurs priorités. Le baron de Launay a riposté par des tirs. Avec l’aide des gardes, la foule a réussi à reprendre la Bastille.

Le baron a été poignardé puis décapité. Paris était sous le contrôle des révolutionnaires. Face à cette situation, les généraux ont averti Louis XVI. Le roi a décidé de rappeler Necker et s’est de suite rendu dans la capitale. L’Assemblée nationale a été convoquée. Malgré les lois visant à assurer la stabilité, les manifestations se sont multipliées même en province.    

 

Conclusion

La révolution française est caractérisée par la violence. A part la France, la Grande Bretagne était aussi victime d’une crise économique, sociale et politique. La république néerlandaise a eu droit à sa révolution. Pour le cas de la France, les changements démographiques, économiques et sociaux suscitent l’intérêt des historiens.

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour voter