Le jardin de DB

Vous êtes ici : Accueil du site > > Petits riens sur tout > Révolution !

Menu de navigation

Masquer la bannière
Afficher la bannière
 
 

Aux utilisateurs d'Internet Explorer 6,
Votre navigateur ne vous permet pas de bénéficier pleinement des fonctionnalités proposées par ce site. Si vous en avez la possibilité, je vous invite à télécharger gratuitement la dernière version d'Internet Explorer, ou mieux, Mozilla Firefox.

3 commentaires

Publié le mardi 15 juillet 2008 dans la rubrique :

Petits riens sur tout

Révolution !

Le hasard fait des choses bizarres. Je sais, je suis une très grande philosophe, tout le temps je réfléchis et j’ai comme ça des fulgurances qui me laissent pantelante tellement je me trouve intelligente. Et je l’affirme bien haut : le hasard, quand même. Quel drôle de truc.

Tenez, pas plus tard qu’hier. Je vais avec ma moitié et ma moto boire un café à Grenade-sur-Garonne. Pourquoi là-bas, et pas dans mon village à moi ? Eh bien parce que le lundi, 14 juillet ou pas 14 juillet, mon bistrot à moi il est fermé. À Verdun, pareil. Quatre canis, à Verdun, et pas un d’ouvert. Donc Grenade, pas le choix. Parce que si j’ai pas mon troquet quotidien je déprime.

Il faisait beau et chaud, on s’installe sur la terrasse, devant la halle, magnifique, du XIIIe siècle. On regarde passer les gens, les vélos, les piafs, tout ça. Et de l’autre côté de la halle, on discerne des types avec des uniformes. Pantalons blancs et vestes bleues. Une clique. Mais bon sang, mais oui, c’est pourtant vrai, on est le 14 juillet. Même que c’est pour ça justement qu’on n’est pas sur notre terrasse habituelle.

On va voir, on discute un peu, et on découvre que les virtuoses du Réveil Mervillois vont défiler dans cinq minutes, et surtout qu’ils seront encore là le soir pour la retraite aux flambeaux, jusqu’au stade à côté de la Save, où il y aura le feu d’artifice. On se dit tiens, un feu d’artifice, ouais on pourrait venir, y’a rien à la télé.

Et c’est comme ça que par hasard on s’est retrouvés hier soir à la fête du 14 juillet à Grenade-sur-Garonne.

Grenade, c’est une petite ville de 5 700 habitants ; une très jolie ville. Une bastide, une vraie, avec sa halle immense, et son plan en damier qui fait que je m’y perds TOUT LE TEMPS. C’est pas grand, mais on ne sait jamais où l’on est. Mais c’est beau, vraiment beau.

Sous la halle, chaque samedi matin, il y a le marché. Regardez-moi ça si c’est joli :

JPEG - 93.9 ko
Grenade-sur-Garonne
Le marché sous la halle (XIIIe siècle).

Et quand il y a une fête, c’est là que ça se passe. On se fout de savoir s’il va pleuvoir ou pas, c’est immense, c’est magnifique et on est sûr de s’amuser à l’abri des intempéries. Hier soir, c’était noir de monde. Il y avait un orchestre, excellent. Sur la grande piste, les gens s’étaient fait beaux pour danser. Et puis les enfants se sont rassemblés, avec leurs lampions allumés, en rang deux par deux, pour aller au stade.

J’ai pensé qu’un de ces jours il y aurait probablement une directive européenne débile pour interdire les lampions et les feux de Bengale.

On a suivi au pas cadencé la musique du Réveil Mervillois. On s’est moqués parce que dans les aigus, oh la la, les canards ! Jusqu’au moment où on a réalisé qu’il n’y avait pas de trompettes, ni de cors en fa, mais rien que des clairons et des cors d’harmonie. Je traduis : quand il y a des pistons, c’est moins compliqué pour jouer juste. Les trompettes et les cors en fa (qu’on voit dans les orchestres symphoniques) ont des pistons. Pas les clairons, ni les cors d’harmonie. Pour faire les notes, c’est tout au souffle et à la pression. « À la gueule », comme disent les musiciens. Et là, pour jouer vraiment juste, il faut se lever de bonne heure. Alors on a arrêté de se moquer.

On a bien remarqué que les musiciens étaient âgés. Toutes les fanfares, toutes les cliques, toutes les harmonies voient leurs rangs s’éclaircir d’année en année. Qui va nous faire nos défilés du 14 juillet, l’année prochaine, dans cinq ans ? Les seuls qui étaient à peu près jeunes, c’étaient les tambours. Probablement parce qu’ils avaient fait batterie à l’école de musique municipale.

J’ai vraiment un faible pour les tambours. Si j’osais, j’apprendrais à en jouer. Ce son clairet et puissant à la fois, ces roulements dramatiques, ça me plaît beaucoup. Allez comprendre. Et comme une nouille, je n’ai pas pris mon appareil photo. Je ne peux pas vous montrer les tambours du Réveil Mervillois. Alors pour me rattraper, je vous montre un orchestre de tambours dont les musiciens sont si forts qu’ils imitent le bruit d’un train ! Moi, ça m’impressionne :

On est arrivés au stade, on a regardé le feu d’artifice et je vous le dis : l’année prochaine, n’allez pas au château de Versailles, ni au lac du Bourget, ni à la prairie des Filtres, allez à Grenade-sur-Garonne. Sérieux, ils ont fait les choses en grand, tout le monde était abasourdi. Un si joli feu d’artifice dans une si petite ville.

Et voilà, par hasard, sans trop le vouloir, j’ai fait ma première retraite aux flambeaux depuis au moins vingt ans (au moins !), la troisième ou quatrième de ma vie, c’était pas prévu du tout et je me suis dit que j’étais une sacrée veinarde.

J’ai failli oublier que le 14 juillet était une date solennelle, célébrant un moment grave qui a changé l’Histoire, dites-donc. Faut quand même pas oublier, et heureusement, il y a des gens pour nous rappeler les faits. Je vous invite d’ailleurs à vous rafraîchir la mémoire, ça vous fera le plus grand bien.

DB_heureusement_que_je_suis_là_pour_vous_instruire_un_peu... :-/

Voir en ligne
Grenade-sur-Garonne
Recommander : 
 

Vos réactions

 
Révolution !
20 juillet 2008 21:17, par jean-francois

bah.. la fête du 14 juillet (qui se déroule en fait le 13) de Versailles n’est pas si attrape-touriste que cela.. au contraire de certaines grandes villes, elle a même un peu conservé son caractère de grande fête communale.

Et puis il y a beaucoup de lieu qui ont vu s’organiser les révolutionnaires ^^

Même si cela n’en est pas fait état, il ne faut pas omettre que la ville est encore très « royaliste » et que deux cents vingt années n’ont certainement pas fait oublier les actes de spoliation qui en ont découlé..

Sinon pour les amateurs de musique classique, c’est une ville culturellement très riche, des concerts et des initiations toute l’année..

JF_mais_qu’est_ce_que_je_fais_à_Versailles_ ?? Oo

Révolution !
20 juillet 2008 22:32, par DB du Jardin

Mais oui, mais oui, Jifou que je suis trop contente de voir se promener dans le jardin, c’est vrai, ça, qu’est-ce que tu fous à Versailles ?

Tu reviens pour de vrai, cette fois ?

DB_qui_va_te_mettre_un_émetteur_comme_aux_
ours_des_Pyrénées_pour_être_sûre_de_te_retrouver ;)

Révolution !
21 juillet 2008 08:48, par jean-francois

humm.. ben ça va faire 3 ans que j’y traine mes pattes quand même.. :)

JF_pour_le_collier_il_faudra_encore_m’attraper :p

 

À vous d'écrire

 

Sur le même thème

Au hasard

Des articles...
Une photo...

Cliquez sur cette image pour accéder à l'article dans lequel elle est publiée.

Image extraite de l'article "Ce que des hommes font subir à d'autres hommes"