Le jardin de DB

Vous êtes ici : Accueil du site > > La vie du site > Le général, c’est fini

Menu de navigation

Masquer la bannière
Afficher la bannière
 
 

Aux utilisateurs d'Internet Explorer 6,
Votre navigateur ne vous permet pas de bénéficier pleinement des fonctionnalités proposées par ce site. Si vous en avez la possibilité, je vous invite à télécharger gratuitement la dernière version d'Internet Explorer, ou mieux, Mozilla Firefox.

8 commentaires

Publié le mardi 13 mai 2008 dans la rubrique :

La vie du site

Le général, c’est fini

Il fallait bien que j’arrête un jour. Dans son état actuel, le récit fait à peu près 250 pages. Il est grand temps que je m’occupe d’en faire quelque chose de présentable.

Vous avez été très nombreux à lire ces pages. La Maison du général, avec ses 29 chapitres (auxquels j’ajouterai probablement un épilogue, dans quelques semaines), cumulent un nombre de visites qui dépasse largement l’ensemble de tout le reste du site. Je m’en suis parfois irritée, parce que j’ai tenté de vous offrir d’autres choses, des photos, des coups de cœur, des coups de blues aussi, qui ne vous ont pas toujours intéressés autant que je l’aurais espéré. Mais je m’en suis surtout réjouie : comme moi, vous vous êtes passionnés pour l’histoire de Jean Larroque. Vous avez voulu savoir ce que j’allais trouver. Vous attendiez le nouveau coup de théâtre, le prochain rebondissement ; vous vouliez découvrir d’autres portraits, et connaître la vie de ces Larroque de Dieupentale.

J’attends encore quelques documents qui me permettront d’affiner le portrait du général et de mieux décrire sa vie et celle de ses contemporains. Mais ce ne seront que détails : vous savez l’essentiel. D’autres éléments, sûrement importants, sont dispersés ici ou là, et me sont inaccessibles. Et je sais déjà que chaque nouveau fait me conduira à explorer, encore et encore, d’autres pistes : je n’en ai pas le temps, ni les moyens matériels. Et il faut bien, un jour ou l’autre, que je décide de, sinon abandonner, du moins suspendre mes recherches, pour en transmettre le résultat, sous une forme que j’espère la plus agréable possible à lire.

Je vais désormais relire, corriger, et probablement réécrire une grande partie de ces pages. Je ne sais pas encore quelle sera la forme définitive de ce texte. Je pense néanmoins qu’il gardera la forme d’un récit. Je devrais dire de deux récits : celui de l’ascension irrésistible d’un enfant de condition modeste, il y a cent ans, qui ne peut que faire rêver la plupart d’entre nous, englués que nous sommes sur le seuil de ce putain d’ « ascenseur social » qui ne fonctionne plus depuis longtemps. Et celui, contemporain, de mon arrivée dans ce village, dans cette maison, et parmi tous ces gens qui m’ont accueillie, peu à peu, sans manières, parce que je m’intéressais à eux. Il y a là de quoi clouer le bec à tous ces donneurs de leçons qui clament qu’Internet « tue le lien social ».

Je vous tiendrai au courant de l’avancée des travaux. J’espère un peu, sans encore oser y croire, qu’un jour je pourrai vous annoncer que La Maison du général est devenu un livre.

Voilà. Le récit ne s’achève pas par un coup d’éclat, ni par un scoop, il s’arrête là tout naturellement, parce qu’il ne peut pas aller plus loin. Je crois que vous l’aviez déjà pressenti.

Mais je vous rassure : le jardin continuera à vivre, j’ai beaucoup d’autres choses à vous raconter, à vous montrer et à vous faire partager !

Recommander : 
 

Vos réactions

 
Le général, c’est fini
14 mai 2008 00:18, par Pomme

Merci d’avoir soulevé un coin de rideau sur une vie.

Jamais personne ne devrait être oublié. Nous portons tous en nous l’histoire des gens qui ont vécu avant nous et ont apporté une petite pierre pour leur futur, que nous vivons aujourd’hui, et nous faisons la même chose pour ceux qui nous suivront.

Le général, c’est fini
14 mai 2008 08:46, par brendufat

Rrahh, on ne saura donc jamais ce qu’il allait faire dans cette gare ! C’est qu’on avait commencé à y compter :)

Le futur OLNI du général devrait en effet garder ce récit à deux versants. Le titre, après tout, est bien « La maison du général », la maison autant que le général ?

Magnifiques, les photos du dernier article :p

Le général, c’est fini
14 mai 2008 23:57, par Jean-Michel

Snifff, ç’est trop triste,quand je pense a toutes les informations qu’on a pu apprendre en lisant ces lignes, a quand l’histoire d’un autre dieupentalais ???


Voir en ligne : Sniffff

Le général, c’est fini
15 mai 2008 00:48, par DB du Jardin

Pomme -> J’ai pris conscience de tout cela très récemment... en fouillant dans l’histoire de ma maison. Peut-être que c’était tout simplement le bon moment, lorsque j’ai décidé de me poser quelque part pour de bon.

Brendufat -> N’est-ce pas qu’elles sont jolies, ces photos ? Je trouve qu’elles rendent très bien, dans mon jardin... Pour ce qui est du récit, tu as probablement raison : il s’agit de l’histoire de la maison, de ceux qui y ont vécu, et de ceux qui y vivent aujourd’hui. Des comme moi, j’espère bien qu’elle n’en verra pas d’autres, la pauvre !

Jean-Michel -> L’histoire d’un autre Dieupentalais, j’en doute... J’ai mis un an et demi pour faire le brouillon de celle-ci, quand même ! Maintenant, je vais peaufiner, améliorer, rendre tout ça joli joli. Enfin... je vais essayer.

DB_qui_a_corrigé_les_treize_premières_pages !

Le général, c’est fini
15 mai 2008 09:45, par Frédéric

Dans l’annuaire, on trouve 9 Rivière habitant à Agen. Peut-être parmi eux les enfants, petits-enfants ou arrière-petits-enfants de Frédéric Rivière, le beau-frère du général ? Peut-être que l’un ou l’une d’eux connaîtrait l’hypothétique enfant de Marie et du général ? 9 coups de téléphone dans l’eau, est-ce que ça se tente ?

Frédéric

Le général, c’est fini
19 mai 2008 23:30, par DB du Jardin

Frédéric -> tout se tente ; j’ai juste beaucoup de boulot pour mettre la chose à l’endroit et tirer parti des éléments dont je dispose en attendant de recevoir les compléments d’information que j’attends de part et d’autre. Marie Jeanne Rivière viendra en son temps !

Le général, c’est fini
23 mai 2008 22:26, par lita.s

arriver à une fin « naturelle » pour un récit, quoi de mieux, même si à tes mots, on sent la petite tristesse. Que deviendra le Général ? un beau livre sans doute. Je n’ai pas encore tout lu de ce qui est ici, dans son « jus » d’origine... je vais poursuivre.


Voir en ligne : http://www.dreamlita.over-blog.com

Le général, c’est fini
25 mai 2008 11:47, par DB du Jardin

Lita -> C’est gentil de venir faire un tour dans le jardin !

Je ne sais pas si le général sera un jour dans un « beau livre »... Il y a du boulot, beaucoup de boulot. Et beaucoup de trous à boucher : je viens de mettre en ligne un deuxième chapitre 7, et j’ai l’impression que le gruyère du général va connaître bon nombre d’autres ajouts dans les semaines ou les mois à venir.

Donc c’est fini... ou presque. Pas tout à fait, quoi. ;)

DB_si_seulement_j’avais_écrit_correctement_dès_le_début
_je_n’aurais_pas_un_tel_chantier_maintenant... :-/

 

À vous d'écrire

 

Sur le même thème

Au hasard

Des articles...
Une photo...

Cliquez sur cette image pour accéder à l'article dans lequel elle est publiée.

Image extraite de l'article "Moi, Dominique B., 17 ans, sosie de junkie"