Le jardin de DB

Vous êtes ici : Accueil du site > > Mon press-book > Israël menace les chefs du (...)

Menu de navigation

Masquer la bannière
Afficher la bannière
 
 

Aux utilisateurs d'Internet Explorer 6,
Votre navigateur ne vous permet pas de bénéficier pleinement des fonctionnalités proposées par ce site. Si vous en avez la possibilité, je vous invite à télécharger gratuitement la dernière version d'Internet Explorer, ou mieux, Mozilla Firefox.

Publié le mercredi 23 mai 2007 dans la rubrique :

Mon press-book

International

Israël menace les chefs du Hamas

Depuis le mercredi 16 mai, les tirs de roquettes ont repris entre la bande de Gaza et Israël, après une trêve de six mois. Les militants du Hamas et du Djihad islamique pilonnent à nouveau le territoire israélien, concentrant leurs tirs sur la région de Sdérot, petite ville habitée essentiellement par des immigrants pauvres venus des républiques de l’ex-URSS. En une semaine, plus de 150 roquettes se sont abattues sur Sdérot, faisant une vingtaine d’habitants et tuant, lundi 21 mai, une automobiliste de 35 ans. Un climat de guerre que les habitants n’avaient encore jamais connu avec une telle intensité, et qui les pousse à manifester leur colère contre le premier ministre Ehud Olmert, allant même jusqu’à réclamer sa démission... Mais la plupart, s’ils le peuvent, préfèrent fuir la région.

Le gouvernement israélien, quant à lui, lance des offensives aériennes au-dessus de cibles palestiniennes installées dans la bande de Gaza, visant des camps du Hamas, des dépôts d’armes présumés et des sites de lancement de roquettes. Ces raids aériens ont causé la mort de près de 50 palestiniens, sans parvenir à interrompre le barrage de roquettes. Le Premier ministre israélien le reconnaît : « Il n’y a pas de solution immédiate aux Qassam (ndlr : le nom donné aux armes palestiniennes, de fabrication artisanale) et il n’y a pas de solution définitive ». Un aveu d’impuissance concédé alors qu’Ehud Olmert était en visite à Sdérot.

Pour ne pas rester sur ce constat d’impuissance, Israël menace désormais de s’en prendre aux chefs politiques du Hamas, parti dont sont issus le Premier ministre palestinien Ismail Haniyeh et plusieurs ministres du gouvernement d’union. Une menace qui a eu pour première conséquence d’annuler la rencontre prévue le 22 mai entre Ismail Haniyeh et le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, qui s’était rendu à Gaza pour discuter de la consolidation du cessez-le-feu entre les factions palestiniennes et, éventuellement, du rétablissement de la trêve avec Israël...

Les tensions entre les Palestiniens, la révolte naissante des Israéliens frontaliers de la bande de Gaza déçus par leur gouvernement dont ils estiment qu’il ne les protège pas efficacement, les déclarations d’Ehud Olmert : les explosions des roquettes sur Sdérot sont, une fois de plus, la manifestation d’une crise proche-orientale dont l’issue sans cesse se dérobe.

Recommander : 
 

À vous d'écrire

 

Dans la même rubrique

Au hasard

Des articles...
Une photo...

Cliquez sur cette image pour accéder à l'article dans lequel elle est publiée.

Image extraite de l'article "Les mots clés de mai"