Le jardin de DB

Vous êtes ici : Accueil du site > > Nature et animaux > Ils sont parmi nous...

Menu de navigation

Masquer la bannière
Afficher la bannière
 
 

Aux utilisateurs d'Internet Explorer 6,
Votre navigateur ne vous permet pas de bénéficier pleinement des fonctionnalités proposées par ce site. Si vous en avez la possibilité, je vous invite à télécharger gratuitement la dernière version d'Internet Explorer, ou mieux, Mozilla Firefox.

2 commentaires

Publié le lundi 8 septembre 2008 dans la rubrique :

Nature et animaux

Ils sont parmi nous...

... Et je vais vous le prouver

J’ai fait dans le jardin du général une découverte qui va bouleverser le monde. On avait toujours voulu nous le cacher. Mais, entre le houx et le lilas, juste à côté de mon perron, tout près du catalpa, la vérité a éclaté. On nous a toujours menti, et David Vincent avait raison.

Ils ne cherchent même plus à se cacher. On les disait verts : ils sont rouges. Cramoisis. Écarlates. Ils ont cru, en adoptant une très petite taille, que je ne les remarquerais pas. Ils espéraient probablement grandir dans la nuit, avant que je ne divulgue leur secret. Mais ils ignorent donc qui je suis ? Moi, journaliste de terrain, l’œil scrutateur, les sens en alerte, l’esprit vif comme l’éclair ?

C’est vrai qu’au début j’ai failli ne pas les reconnaître. Je les ai vus immédiatement, certes, mais je ne les ai pas aussitôt identifiés. Ils étaient là, tapis dans l’herbe. J’ai cru d’abord à un jouet en mousse rongé par le temps et les intempéries, déterré par quelque animal fouisseur. Je me suis approchée, et je me suis demandé s’il ne s’agissait pas plutôt d’un cadavre étrange, aux chairs gorgées de sang, que les fourmis auraient dévoré en partie.

Poussée par la curiosité, je me suis penchée, puis je me suis baissée, puis je me suis agenouillée, puis je me suis couchée à même le lierre et l’humus (et les feuilles de houx — ho ! ça va, hein, les ricanements) pour mieux observer l’objet. Il semblait végétal. Un fruit ? J’ai voulu le ramasser. C’est alors que j’ai constaté qu’il était solidement ancré dans la terre nourricière qui vit grandir le général, son père, sa mère, ses frères, ho, ho... C’était un champignon.

À première vue. J’ai failli me faire avoir. Des champignons de cette couleur-là, de cette forme-là, vous en avez déjà vu, vous ? Moi pas. Nous sommes dans une région méridionale, certes, pas loin du tropique, la brousse est toute proche, finalement, ici il y a des phasmes et des araignées comme mon pouce et même des scorpions et même des cigales, alors un champignon aussi bizarre, pourquoi pas.

Ils ont cru que j’allais tomber dans ce piège grossier. Moi, la journaliste d’humus et de feuilles de houx, au regard piqué et à l’esprit... l’esprit... heu... Mais non. Il ne me fallut que quelques instants pour les reconnaître. Parce que, avouez, maintenant que vous les voyez : ils sont vraiment reconnaissables, non ? Ils croient vraiment qu’on ne regarde jamais la télé ? Qu’on ne se tient pas informés ? Bref, ils nous prennent pour des cons ou quoi ?

Hein ? Comment ? Vous ne voyez pas ? Vous me dites que c’est réellement un champignon ? Mais enfin... Regardez !

Alors qu’on vienne pas me bercer avec des histoires de Clathrus ruber dont le carpophore mature présenterait une couleur rouge et une structure sphérique, maillée en forme de cage, émergeant d’un œuf, et dont l’intérieur serait tapissé d’une masse sporifère... Tsss, tsss...

Ceci dit, maintenant, j’ai peur. Je sais qu’ils ont commencé à adapter leur environnement pour pouvoir le coloniser. Un exemple ? Eh bien, Arthur a les pieds violets. Je vous montrerai ça bientôt. Soyez prudents, ne faites plus confiance à personne...

Vous pouvez lire aussi :

Légende

Logo de l'article "Légende"

Recommander : 
 

Vos réactions

 
Ils sont parmi nous...
8 septembre 2008 11:31, par Ardalia

Pour sûr, il a une sale gueule ton alien à trous-trous. Avec son coté dentelle, il est peut-être bretonne ?

Ils sont parmi nous...
8 septembre 2008 23:12, par Hubert

Vraiment il va nous en faire voir de toutes les couleurs ce général,photo interdite aux enfants de 7 à 77 ans risque de faire des cauchemars, au fait avait-il les yeux bleus le général ?...alors, j’ai peur, allez au lit les enfants.

 

À vous d'écrire

 

Sur le même thème

Au hasard

Des articles...
Une photo...

Cliquez sur cette image pour accéder à l'article dans lequel elle est publiée.

Image extraite de l'article "Le poids de l'histoire"