Le jardin de DB

Vous êtes ici : Accueil du site > > Nature et animaux > Écureuils - 2

Menu de navigation

Masquer la bannière
Afficher la bannière
 
 

Aux utilisateurs d'Internet Explorer 6,
Votre navigateur ne vous permet pas de bénéficier pleinement des fonctionnalités proposées par ce site. Si vous en avez la possibilité, je vous invite à télécharger gratuitement la dernière version d'Internet Explorer, ou mieux, Mozilla Firefox.

8 commentaires

Publié le dimanche 7 août 2005 dans la rubrique :

Nature et animaux

Écureuils - 2

Alors donc voilà l’histoire de l’écureuil dans la cuisine, qui ressemble beaucoup à celle racontée par Aquar-elle !

Ça s’est passé chez mes beaux-parents. Un beau jour, un écureuil est venu chiper une miette en entrant par la porte-fenêtre. Mes beaux-parents en étaient comme deux ronds de flanc. Quelques jours plus tard, ils ont revu l’écureuil qui se baladait sur le balcon, et qui visiblement cherchait à entrer. Ils ont donc entr’ouvert la porte-fenêtre, et se sont mis à l’affût dans la pièce voisine. L’écureuil est entré, a grignoté ce que mes beaux-parents avaient laissé pour lui sur le sol (je crois que c’était des croquettes pour chien), s’est baladé un peu et est reparti tranquille.

Le lendemain, il est entré dans la cuisine alors que mes beaux-parents prenaient leur petit déj’ ! Freddy était là aussi, il allait encore à l’école primaire, il devait avoir tout juste dix ans. Il m’a raconté l’histoire avec des yeux grands comme ça !

Mes beaux-parents ont acheté des noisettes, des graines de tournesol, des trucs et des machins, et l’écureuil est venu manger tout l’hiver. Qu’il y ait du monde ou non, il s’en foutait. Si la porte-fenêtre était fermée, il grattait pour qu’on lui donne son petit bol de gourmandises.

Et puis un jour, il a amené quelqu’un... Freddy était aux anges. Tous les matins, il attendait ses écureuils avant d’aller à l’école (je bossais avec des horaires débiles, alors il habitait chez ses grands-parents deux ou trois jours par semaine, parce que l’école était juste à côté). Les écureuils mangeaient sur place : ils s’asseyaient sur leur petit cul tout roux, se faisaient de l’ombre avec leur queue, et décortiquaient les noisettes et les graines en les tenant dans leurs petites mains... pardon, leurs petites pattes. C’était un spectacle formidable pour le gamin, qui apprenait par la même occasion à observer les animaux sans chercher ni à s’en emparer, ni à les toucher. Il a appris le respect comme ça, mon petit, avec deux écureuils ! (je l’avais déjà un peu conditionné avant, c’est vrai, mais j’imagine que les enfants doivent quand même avoir furieusement envie de caresser ces petits animaux).

Les semaines ont passé. Un jour, ma belle-mère avait mis du linge à sécher sur le balcon. Regardant dehors, elle remarqua que l’étendage bougeait bizarrement... Elle s’approcha de la porte-fenêtre, et découvrit l’un des écureuils tirant comme un furieux sur un torchon. Il forçait, il forçait, il forçait tant qu’il en a fait pipi sur le balcon !

Elle s’est bien doutée qu’il y avait du bébé écureuil dans l’air... Alors elle a pris un chiffon, l’a déchiré en petits carrés, a mis tout ça dans un filet qu’elle a accroché dehors. Aussitôt, les deux écureuils sont venus se servir, emportant tout heureux leurs petits bouts de tissu. Ils habitaient dans un grand sapin chez les voisins ; les branches dépassaient chez mes beaux-parents, et l’une d’elle était tout près du balcon. Comme les chiffons étaient de différentes couleurs, le nid des écureuils était très facile à repérer. Grands-parents et petit-fils passaient leur temps à mater chez les voisins... Du moins dans leur sapin, pour surveiller l’avancement des travaux.

Et puis un jour, Freddy s’est trouvé nez à nez avec cinq ou six écureuils ! Il m’a raconté que les bébés étaient encore plus roux que leurs parents, avec des yeux encore plus pétillants, des petites mains encore plus petites, mais un toupet mille fois plus grand. Les petits écureuils venaient manger avec leurs parents sur le balcon (l’entrée dans la cuisine leur avait été interdite, parce qu’ils faisaient des saletés un peu partout... et commençaient à vouloir tout emmener). Quand ça bougeait un peut trop derrière la vitre (côté humains), ils allaient vite se réfugier derrière leur sapin, et tendaient le cou pour voir ce qui se passait. Le tronc était hérissé de part et d’autre de petites têtes rousses.

Mais. L’un des écureuils adultes s’est fait écraser sur la route, juste devant le portail. Heureusement, Freddy ne l’a pas vu, son grand-père l’a caché avant la sortie de l’école. Et puis la voisine se plaignait de trouver des traces de « bêtes » dans ses plates-bandes. Elle disait que les bêtes étaient dans le sapin, et qu’en plus cet arbre était devenu bien trop gros, qu’il faisait de l’ombre... Avant l’été, le sapin a été abattu. On ne sait pas ce que sont devenus les écureuils, et Freddy a pleuré. Mon p’tit bonhomme a appris comme ça que les jardins n’étaient pas toujours de bons endroits pour découvrir un petit coin de nature.

DB_la_prochaine_fois,_c’est_promis,_je_raconte_le_bébé_hérisson

Recommander : 
 

Vos réactions

 
Écureuils - 2
12 août 2005 23:53, par Umanimo

J’ai failli en écraser un ce matin. Il a traversé au moment où j’arrivais. J’ai pas freiné car de toutes façons ça n’aurai servi à rien, j’étais trop près. Finalement c’est passé, mais j’ai eu peur.

Écureuils - 2
12 août 2005 23:54, par Vieux motard

Ça m’arrive souvent ça.

Le plus marrant, c’est quand il court devant toi et que tu le suis. En bécane, j’en ai suivi un doucement sur 200 mètres comme ça, jusqu’à ce qu’il s’arrête épuisé et ce qu’il me regarde m’arrêter pour le contempler. Je lui ai montré le talus à droite, ben il y est monté bien sagement tout penaud que je sois arrivé à le suivre

J’espère qu’il ne s’est pas imaginé que tout le monde allait faire comme moi

Écureuils - 2
27 mai 2006 23:54, par Umanimo

Je continue mes histoire d’écureuils.

Au campus j’en vois souvent. Il parait qu’il y a des sangliers aussi, mais ça, je n’en ais pas encore vu. J’avoue que je n’y tiens pas trop. C’est quand même gros et assez dangeureux comme bestiole.

Donc les écureuils se font écraser sur les routes du campus. Dernièrement c’est arrivé deux fois en 24 heures sur la même route. Comme partout les gens conduisent là dessus comme s’ils étaient sur un circuit : à fond la caisse. Donc éviter la petite bête, non seulement c’est pas possible, mais en plus, je pense qu’ils s’en foutent.

Comme je ne conduis pas vite et prudement, j’en ais évité un dernièrement : j’allais tourner, il a surgi de son arbre pour traverser. Je me suis arrêtée (facile quand on est à 30 km/h), il a préféré quand même faire demi-tour et regrimper à son arbre.

Et quelques jours après c’est un couple qui a traversé la route devant moi. C’est vraiment un spectacle agréable quand on va travailler à 7 heures le matin. Ca met en joie pour un moment.

Écureuils - 2
18 juin 2006 23:56, par Jean-françois

J’ai pris quelques photos des fameux écureuils gris d’amérique durant mon séjour. Comme ce ne sont pas des animaux farouches du tout et très répandus, il n’était pas rare d’en croiser de très près :-D

écureuil gris sur le gazon :

écureuil gris sur une bicyclette. Ce dernier était très drôle car tous les matins il venait faire sa petite inspection du vélo. Je pense même qu’il avait dû s’amouracher de la selle du vélo puisqu’il ne manquait jamais de venir se gratter le ventre sur cette dernière ;-)

Ce ne sont pas des écureuils mais bon, comme j’ai un peu la flemme d’ouvrir un nouveau topic sur les marmottes

(photos prises sur l’île Sainte-Hélène, non loin de Montréal)

Écureuils - 2
18 juin 2006 23:57, par DB du Jardin

J’ai fait connaissance avec les écureuils de Montréal grâce à Fred Vargas !

L’un de ses personnages, dans Sous les vents de Neptune, est un écureuil. En mal d’amour. Qui garde une gendarmerie...

DB_ki_a_des_références_bizarres,_quand_même...

Écureuils - 2
16 décembre 2007 23:59, par Julien

Un souvenir de mon dernier séjour à Londres... il venait me piquer mes gateaux au chocolat le petit salopiot

Écureuils - 2
26 décembre 2007 23:59, par DB du Jardin

En Angleterre, ça ne mange pas de gâteaux au chocolat, les écureuils... mais des brownies

Il y a une petite population d’écureuils dans le parc Merlin, en face de la maison du général. Je les vois (et je les entends) se balader de mon bureau ; j’ai juste à lever les yeux et regarder par la fenêtre. Ils traversent la rue pour venir chez moi et se goinfrer de noisettes et d’amandes au fond du jardin. Mais ils ne font pas attention en traversant. Bien sûr, les voitures s’arrêtent pour les éviter (j’ai assisté à quelques freinages d’urgence très spectaculaires...), mais parfois les écureuils se font écraser. C’est incroyablement étourdi, ces bestioles.

DB_qui_a_aussi_une_colonie_de_grenouilles_pas_loin...

Écureuils - 2
1er janvier 2008 00:00, par Julien

DBardel a écrit :

En Angleterre, ça ne mange pas de gâteaux au chocolat, les écureuils... mais des brownies

Ben non justement, ils venaient me piquer mes gateaux aux chocolats que j’avais rammenés spécialement de France au cas où je ne supporterai pas la nourriture anglaise Honteux...

 

À vous d'écrire

 

Au hasard

Des articles...
Une photo...

Cliquez sur cette image pour accéder à l'article dans lequel elle est publiée.

Image extraite de l'article "Hérissons"