Le jardin de DB

Vous êtes ici : Accueil du site > > La vie du site > Ce que vous avez raté en juillet

Menu de navigation

Masquer la bannière
Afficher la bannière
 
 

Aux utilisateurs d'Internet Explorer 6,
Votre navigateur ne vous permet pas de bénéficier pleinement des fonctionnalités proposées par ce site. Si vous en avez la possibilité, je vous invite à télécharger gratuitement la dernière version d'Internet Explorer, ou mieux, Mozilla Firefox.

Publié le mardi 5 août 2008 dans la rubrique :

La vie du site

Le jardin quand vous n’étiez pas là

Ce que vous avez raté en juillet

Au mois de juillet, vous n’étiez pas là. En vacances, partis, loin. Pas de Jardin de DB pendant un mois ! Et alors... c’était comment ? C’était dur ? Je veux bien le croire.

Vous voici donc désemparés, perdus, comme orphelins, de retour dans un jardin où vous ne savez pas ce qui a bien pu arriver pendant votre absence. Bon, déjà, le jardin est toujours là, en bon état. Mais qu’a-t-il vu fleurir ?

Je vais vous aider à vous y retrouver : ce serait cruel de vous laisser dans un tel désarroi ! Et vous savez, j’ai été, moi aussi, en vacances (un peu). Alors je me suis amusée, et je suis allée à un concert rock, et à un concert classique. Bien sûr, j’ai fêté le 14 juillet (avec quand même le sketch le plus drôle du millénaire) ; je me suis rappelé les fêtes d’antan.

Lorsqu’il faisait trop chaud, je jardinais à l’ombre de mon bureau, aménageant le site pour lui apporter un peu de couleur, ou vous proposer un bel annuaire tout neuf ou la désormais traditionnelle revue des visites insolites. J’ai même raconté comment je me faisais aider par un écureuil.

Naturellement, j’ai gardé un œil sur l’actualité. Une actu pipole, où l’émotion a vite cédé le pas à l’irritation. D’ailleurs, j’ai également piqué une grosse colère, consécutive à une grosse peur...

Et sinon ? Je me suis promenée. Pas trop loin, juste où il fallait pour découvrir un joli pont, un ange qui danse ou un drôle de pigeonnier. Une seule fois, je me suis vraiment éloignée, et ça m’a rappelé de mauvais souvenirs. C’est bête, parce que si ça se trouve il y aurait un job pour moi, là-bas.

Mais je ne peux pas y aller. Je dois veiller sur Arthur, qui vit tout près de moi dans le plus beau des jardins : le mien.

Alors, vous voyez un peu tous les commentaires que vous allez avoir à écrire ? Allez, au boulot ! Fallait pas partir en vacances ! :))

Recommander : 
 

À vous d'écrire

 

Au hasard

Des articles...
Une photo...

Cliquez sur cette image pour accéder à l'article dans lequel elle est publiée.

Image extraite de l'article "La maison du général - 30"